Retour à la liste des articles

Entre Brette et Berligou

Je partage

12 Avril 2019

La Petite Brette et le Berligou sont deux originalités du Domaine Poiron-Dabin, sis à Château-Thébaud, dans le vignoble nantais. L’un est rosé, l’autre rouge. Tout deux issus du même cépage historique « Le Berligou ». Chez Poiron-Dabin on le trouve aussi en Méthode Traditionnelle.

Entre Brette et Berligou

Le Domaine Poiron-Dabin est partenaire de la box Château-Thébaud. Lors de votre escapade en ce village si poétique, je ne peux que vous conseiller de vous y rendre pour goûter les vingt cinq vins de ces « vignerons créateurs ».
Pour maintes raisons.

Six générations de vignerons

Ici on cultive la vigne avec passion depuis six générations.
Ce sont deux frères, Laurent et Jean-Michel, qui conduisent le domaine Poiron-Dabin (du nom de leurs parents). Ces deux gaillards sont complèmentaires à la vigne comme au chai. Sandrine, épouse de Jean Michel, a la charge de la gestion.
Ces trois personnages sont hauts en couleur et leur rencontre est mémorable. Leur credo c’est le plaisir, cette sensation liée à l’agitation des papilles. Pour ce faire : de la joie et des sourires, du verbe et des couleurs. Mais surtout, un réel travail œnologique pour susciter l’émotion lors des dégustations.

En chiffre

Le Muscadet est produit à Château-Thébaud depuis 1630 ! Là-bas la vigne, on connaît !
Chez Poiron-Dabin, ce sont 15 cépages sur 70 hectares : Berligou, Melon de Bourgogne, Folle blanche, Chardonnay, Pinot gris, Pinot noir, Côt malbec, Sauvignon fié gris (cépage d’origine), Petit manseng, Gewurztraminer… Et j’en passe et des meilleurs.
C’est une chance que le vignoble nantais puisse bénéficier d’un climat idéal, donnant des vins peu alcooleux et à contrario, raffinés. Disons, de « belle matière ». C’est la force de ce territoire.
Depuis une dizaine d’année, Jean-Michel et Laurent diversifient leurs cépages. Pour innover et toujours par plaisir… de surprendre.
Il est entendu que « tous les cépages viennent de l’est », alors pourquoi le Gewurztraminer ne voyagerait-il pas lui aussi ? C’est une véritable promesse de surprise que de sortir du carcan alsacien pour découvrir le résultat en terroir castelthébaltais : goûtez Ty Secret et Ty Terrible, de savants assemblages qui le magnifient.

Point de cochonneries dans les vignes

Pour limiter l’enherbement, pas de produits chimiques mais un léger labour, afin de ne pas perturber l’équilibre du sous-sol.
Poiron-Dabin est labellisé Terra Vitis et Haute valeur environnementale de niveau III.
Pour preuve - et ce n’est pas un hasard si elle est choisi comme emblème - la présence d’une multitude de libellules voletant dans les vignes. « L’aigle des insectes » dit Jean-Michel avec fierté. De nombreux plans d’eau pure, propres et évidemment sans polluants, favorisent la présence des odonates.

Focus sur les stars de la maison

Le Cru chateau-thébaud
Si vous dites « oui… le muscadet… petit vin… », alors ne dites plus rien et goûtez plutôt.
Une dizaine de vignerons produit le Cru Château-Thébaud sur 200 hectares en tout. Comme tous les crus communaux, il bénéfie d’un sol bien particulier, en l’occurence ici : granodiorite (dit « granite de Château-Thébaud »), issue du refroidissement d’un magma… On est tout proche du Massif Armoricain. En tout état de cause, il s’agit d’une fine couche de granit concassé (30 cm max) suite à un plissement géologique. Pour la vigne, c’est l’idéal pour capter l’humidité et la lui restituer. Où l’on parle aussi de drainage et de roches profondes fissurées, permettant l’enracinement des ceps jusqu’à 15 mètres !
Tout cela donne des vins riches, gras… Et de garde. Quinze ans sans problème, le breuvage ne fera que se bonifier. Étonnant non ?
Nota bene : pour les curieux de géologie, la box Un jour un village Château-Thébaud vous dit tout à propos de cette particularité granitique, lors de votre pérégrination à Pont-Caffino.

Le Berligou
Cultivé depuis 2011 au Domaine Poiron-Dabin.
On l’appelle « cépage historique des ducs de bretagne » ou «vin des privilèges». Pour la petite histoire, Charles le Téméraire - duc de Bourgogne - offre un cep en cadeau à François II - duc de Bretagne - en 1460. À l’époque, il est planté sur 4-5 hectares seulement, à Couëron au Château de la Chabossière et à Guérande. Anne de Bretagne (la petite brette*) fait servir du Berligou à ses invités en ses différentes demeures, enfin, châteaux. En 1598, lors de l’Édit de Nantes, Henri IV s’écrie en le dégustant : «  Diantre que c’est bon ! Ventre saint gris, les ducs de Bretagne ne sont pas de petits compagnons ! » Louis XIV en fera un vin de la Cour au Louvre et à Versailles.
La Révolution Française et la guerre de Vendée dévastent Couëron et le Berligou sombre dans les oubliettes.
En 1930, au terme d’une enquête minutieuse, un vigneron et un pépiniériste se rendent à La Chabossière et, par bonheur, découvrent un énorme roncier où court la vigne de Berligou ! Conservé jusqu’à nos jours à St Fiacre, le Berligou est officiellement identifié en 2004 par des experts ampélographes comme cépage introuvable ailleurs. Ainsi commence la renaissance du Berligou, ce grand vin chargé d’histoire.

Ancestral et de grande noblesse, rare est le Berligou. Sensation de privilège que d’avoir le plaisir de le déguster. Papilles en émoi, puissance et longueur en bouche. Ce vin est réellement une belle surprise. Pour parfaire la tradition, Jean-Michel et Laurent l’élèvent en fûts de chênes de la forêt du Gavre. La classe !
Avec 3 trois autres cépages, le Berligou entre dans la composition de « Les clefs du secret » - mon préféré -  divine alchimie concoctée par Jean-Michel.

Autres spécialités
> Le Ti arrangés Berligou Cacao. Un rhum arrangé avec Berligou et fèves de cacao, le résultat est surprenant !
> La Casthelthébaldaise. Un partenariat Brasserie La Conviviale / Domaine Poiron-Dabin, pour élaborer avec justesse deux versions de bière-vin… ou de vin-bière.
- Nova vinum rosae (la version rosé) avec du Côt malbec, du Merlot et du Sauvignon fié gris.
- Nova vinum aureus (la version doré) avec du Gewurztraminer.
La technique : un mélange de 50 % de moût de bière + 50 % de moût de raisin, à fermenter ensemble.
Pari réussi ! À essayer.

L’événement Portes-ouvertes

Le Domaine Poiron-Dabin organise deux fois dans l’année des portes-ouvertes. Ce sont de véritables festivités accueillant des centaines de personnes, qui sont invitées à déambuler en un parcours dégustation de la gamme à travers les caves. À chaque étape, on vous conte l’histoire et l’âme du breuvage. Il faut entendre Jean-Michel racontant avec force gouaye et théatralité l’histoire du vignoble, les éclats de rires sonores de Sandrine et la passion - plus posée - de Laurent. Pour accompagner les dégustations, les copains proposent conserves de Loire, chocolats, foies gras, fromages affinés, huîtres et charcuteries en tout genre…

Un jour un villageétait invité à participer durant tout un week-end, aux portes-ouvertes printanières. Cela s’annonçait comme une belle expérience à vivre. C’en fut une. Poiron-Dabin c’est comme une grande famille composée d’une belle équipe de passionnés du vin et plein d’amis. On s’y sent bien. Leitmotiv de la maison : plaisir et satisfaction, sinon à quoi bon ?
Et cela se ressent dans les vins.

Histoire de pieds

Anecdote : « Toujours tenir un verre par le pied » me rétorque Jean-Michel alors que je goûtais Clé du sol. Oups. D’ailleurs pourquoi y’a-t’il donc des pieds aux verres à vins ? Pas pour éviter de réchauffer le vin en tenant le verre par le réceptacle (comme je le faisais), mais pour éloigner les perturbations olfactives dues aux mains trop proches du nez en portant le verre à la bouche. En effet, les pieds ont été ajoutés aux verres à une époque où l’hygiène n’était pas encore une évidence… Ouf.
À bon entendeur et bonne dégustation ! Santé !

* Brette était le féminin de Breton, ainsi Anne de Bretagne était surnommée « La petite brette » à la cour du roi de France.


http://www.poiron-dabin.com
#domaine_poiron_dabin

La box Château-Thébaud

+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+

Avis et commentaires...

Personne n'a encore laissé d'avis sur ce billet. Soyez le premier à le faire !

je laisse un avis

X